Une expertise médicale judiciaire : L’importance du principe de la contradiction

Une expertise médicale judiciaire : L’importance du principe de la contradiction

- 5 juillet 2017

Une expertise médicale consiste pour le juge à obtenir l’avis d’un spécialiste et ou d’un expert, pour l’éclairer sur une question de fait qui requiert les compétences d’un professionnel qualifié.

 

Les expertises en lien avec la responsabilité médicale arrivent en deuxième position des expertises judiciaires les plus couramment sollicitées du juge judiciaire tant civil que pénal

 

La jurisprudence est importante car les opérations d’expertise doivent être conduites de façon contradictoire et il ne suffit donc pas que le rapport ait été débattu à l’audience.

 

Le juge tant judiciaire qu’administratif exige que l’expert avise les parties et leurs conseils des opérations et réunions d’expertises et qu’ils soient également en mesure en tout temps utile de faire valoir leurs observations.

 

Un expert judiciaire doit respecter le principe du contradictoire.

 

Pour respecter le principe du contradictoire, l’expert médical doit faire connaître aux parties les pièces dont il fera état dans son rapport, et vérifier que toutes ces pièces ont été portées à leur connaissance.

 

Le demandeur doit généralement constituer son dossier médical et fournir à son expert médical des pièces que celui-ci juge nécessaires à l’accomplissement de sa mission. Lorsqu’il est assisté par un médecin conseil, le demandeur doit préparer son dossier avec son médecin conseil, lequel devra avoir pris connaissance de toutes les pièces communiquées contradictoirement à l’expert.

 

Les difficultés pour la victime d’obtenir ces pièces ont été aplanies par la loi du 4 mars 2002 mais il n’est pas rare de rencontrer encore en matière de responsabilité médicale, des obstacles, les professionnels et établissements de santé mis en cause étant réticents à communiquer des preuves permettant d’établir leur responsabilité.

 

L’avis définitif que formulera le médecin expert dans son rapport devra avoir pris en compte les arguments développés par les parties et leurs médecins conseils, de manière à ce que le juge connaisse la position de chacun et les raisons qui ont amené l’expert à trancher comme il l’a fait.

 

Il n’est pas possible, comme le font certains experts médicaux, d’exclure de la discussion médico-légale contradictoire en cours de réunion, les parties pour ne la conduire qu’avec des médecins conseils.

Vous avez été Victime d’une erreur médicale ? Contactez nous !

Laisser un commentaire