à ne pas confondre avec l’état de guérison, ni avec la fin des soins. Etat de stabilisation des blessures.

Ensemble des traumatismes physiques subis par la victime.

Compensation pécuniaire d’un préjudice subi.

Médecin-conseil de la victime, qui défend ses intérêts et la représente lors de l’expertise médicale.

Acte médical ayant pour objectif de déterminer la hauteur des séquelles ainsi que d’effectuer la cotation de l’indemnisation du dommage corporel et/ou moral subi par la victime.

Médecin chargé de l’évaluation du dommage corporel, avec de l’expérience, des compétences et une certaine impartialité.

Il s’agit le plus souvent d’une erreur de diagnostic ou d’une erreur de soin. Elle peut remettre en cause la responsabilité d’un professionnel de la santé.

Accident survenu à l’occasion ou par le fait du travail.

Pathologie résultant de l’exposition à un risque, auquel est exposé un salarié à son poste de travail.

Le contrat du salarié victime d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle est suspendu pendant un durée déterminée.

Accident survenu sur le réseau routier entre une automobile, moto, vélo, ou autre et toute autre chose ou personne.

Accident survenu à la maison. La maison comprend l’intérieur, mais également les parages (escaliers extérieurs, jardin).

Ensemble des décisions prises par les tribunaux, servant de référence dans le dossier médical.

Frais médicaux engagés par la victime.

Perte ou réduction des capacités à pratiquer des loisirs et des activités personnelles sportives, artistiques ou sociales, pour une personne victime. Ce préjudice est déterminé après consolidation.

Persistance d’une difformité physique chez la victime apparue à la suite d’un accident (déterminé après consolidation sur une échelle allant de 1 à 7 : très léger, léger, modéré, moyen, assez important, important, très important).

Il complète le préjudice sexuel. Il s’agit de la difficulté voire de l’impossibilité pour la victime de s’établir avec son partenaire afin de fonder une famille.

Réduction voire perte de la capacité pour la victime à des relations sexuelles, soit de procréer.

Souffrances morales subies suite à l’accident (déterminé après consolidation sur une échelle allant de 1 à 7 : très léger, léger, modéré, moyen, assez important, important, très important)

Interventions fréquentes sur tout le territoire français : Aix en Provence, Marseille, Toulon, Nice, Montpellier, Nîmes,  Lyon, Avignon, Paris, Toulouse, Bordeaux, Région Parisienne, Région Provence Alpes Cote d’ Azur…